Sélectionner une page

Marleen Deglin

Fondatrice et présidente de Lyme-int a.s.b.l.

Voici mon histoire :

Marleen Deglin

A 56 ans, après 14 ans d’invalidité et plus de 35 ans de maladie et d’errance médicale, je reçois enfin le diagnostic de la maladie de Lyme.
A mes 42 ans, quelques mois après mon mariage et après avoir emménagé dans notre nouvel appartement, ma vie, notre vie s’est écroulée : le médecin du travail m’obligeait à rester à la maison pour cause de maladie. Mais quelle maladie ? Tout le monde se le demandait !?!
A ce moment-là, je pesais plus que 45 kg pour 1 m 74 et je tenais encore debout, mais uniquement grâce à des doses maximales d’antidouleurs, et ce tous les jours !

J’étais épuisée, j’avais des douleurs partout, des maux de tête, des vertiges, des chutes de tension.
J’avais une paralysie faciale, des arythmies cardiaques, des douleurs à l’estomac, des névralgies, une leucopénie, plusieurs maladies anti-immunes, de l’arthrite, une neuropathie, etc … mon corps me lâchait !
Tous ces symptômes se sont étalés sur une période de 35 ans ! Dès mon enfance, j’avais déjà des signes que quelque chose n’allait pas : les mercredis après-midi au lieu d’aller jouer, j’allais dormir pour récupérer. Les week-ends et durant les vacances mêmes à 16 ans et plus, j’avais encore et toujours besoin de faire des siestes.
Depuis que je suis toute petite, il m’arrivait régulièrement de trembler dans mon lit et de ne plus contrôler mon corps, j’avais des nausées. Personne ne comprenait ce qu’il se passait …

Durant toutes ces années, les médecins ont trouvé de nombreuses anomalies dans mon sang, comme dans mes autres nombreux examens, mais aucun spécialiste n’a fait le lien entre tous ces symptômes.

Au mois d’octobre 2015, le verdict est enfin tombé !

J’ai la maladie de Lyme stade 3 et plusieurs co-ïnfections. D’après les symptômes et les analyses, je l’aurais depuis que je suis toute petite. Je l’aurais d’ailleurs contracté in-utero, de la mère à l’enfant.

J’ai été conçue au Congo, mes parents y habitaient depuis 3 ans. Les piqures de moustiques et de tiques faisaient partie de leur quotidien …
Après toutes ces années de souffrance, un autre combat commence maintenant, celui de faire comprendre cette maladie et de faire accepter qu’elle existe bel et bien sous une forme chronique !!!
Bienvenu dans le monde mystérieux, mais bien réel de la maladie de Lyme et ces co-ïnfections.